Juridique

Licenciement : les différents types de licenciements existants

En France, un salarié ne se licencie pas de façon aléatoire ou arbitraire. En réalité, le licenciement s’apparente à une rupture de contrat de travail. Le terme s’applique uniquement pour les CDI (Contrats à Durée Indéterminée). Contrairement à la rupture conventionnelle et à la démission, son initiative provient des employeurs. Sur ce, quels sont les distincts types de licenciement ? Retrouvez les éléments de réponse au travers de cet article !

Licenciement : type économique

Alors, le licenciement économique constitue une rupture du CDI relative aux circonstances extérieures. Contrairement au licenciement pour faute.

A découvrir également : Comment s’immatriculer SARL ?

Via une lettre recommandée, les employeurs doivent convoquer le salarié à un entretien. N’oubliez surtout pas que cette dernière comportera le motif, la date ainsi que le lieu de l’entretien. Au cours de cet entretien, ils doivent présenter les motifs du licenciement. Mis à part ceci, ils doivent aussi effectuer des propositions de reclassement et proposer des formations.

Après un licenciement économique, les employeurs doivent informer les salariés de l’existence du contrat de sécurisation professionnelle ou de congé de reclassement.

A lire également : Pourquoi créer une SARL ?

Pendant les litiges occasionnés par une contestation du motif de licenciement, la juridiction compétente est le conseil Prud’hommes. Un licenciement sans motif réel et sérieux peut gravement nuire aux employeurs.

Licenciement : pour motif personnel

Gardez bien à l’esprit qu’un licenciement pour motif personnel se repose sur toute incompétence ou inaptitude des salariés. Pour éviter les qualifications comme « injustifiée » et « abus », la cause du licenciement doit être sérieuse puis réelle. En ce qui concerne le licenciement pour motif personnel, celui-ci embarque deux types de licenciements. En d’autres termes, il y a le licenciement pour inaptitude ainsi que le licenciement disciplinaire.

Licenciement pour inaptitude

Sachez que le licenciement pour inaptitude est à motif disciplinaire. Il survient quand il y a une insuffisance professionnelle à une aptitude physique ou au refus de la modification du contrat de travail. Il ne se résulte pas des fautes des salariés. Alors, ils peuvent obtenir une indemnité de licenciement.

Licenciement disciplinaire

Tout licenciement disciplinaire sera justifié avec un motif sérieux puis réel. En fait, les motifs de licenciement disciplinaire s’étalent sur de nombreux niveaux de fautes. Retenez bien qu’une faute peut être simple, grave ou lourde. L’issue de la rupture de contrat peut varier selon la faute, et un

licenciement pour faute grave ou lourde n’est donc pas recommandable.

Somme toute, il existe deux types de licenciement. Dans un premier temps, il y a le licenciement économique et le licenciement pour motif personnel. Le licenciement pour motif personnel embarque aussi deux types de licenciement : le licenciement pour inaptitude et le licenciement disciplinaire.