Entreprise

Déclaration de revenus en Micro-entreprise : voici comment faire

Une micro-entreprise est soumise à un régime simplifié comme le cas d’une entreprise individuelle. Pour sa formalisation, il est important de déclarer ses revenus. Cela vous permet de bénéficier de certaines prérogatives juridiques et d’inscrire la société dans le registre des impôts. Toutefois, certains micro-entrepreneurs ne maîtrisent pas encore la procédure à suivre pour cette formalité. Il suffit de connaître les options et les démarches à mener pour y parvenir. Découvrez ici tout ce que vous devez faire pour déclarer vos revenus.

Choisir un régime fiscal

Avant de penser à déclarer vos revenus en micro-entreprise, vous devez nécessairement choisir un régime fiscal. Deux options sont disponibles pour cette première étape. Il y a le régime de droit commun et le régime optionnel. Dans la plupart des cas, les micro-entrepreneurs optent pour le régime de droit commun. En tant qu’entrepreneur individuel vous ne pouvez pas faire une déclaration professionnelle de vos bénéfices. La meilleure option est alors de choisir un régime approprié à votre statut et de fournir les renseignements nécessaires. L’option d’un régime pour une micro-entreprise dépend de son fonctionnement et de son ancienneté d’exercice. De même, sachez que le montant des revenus imposables est directement lié au type de régime fiscal de la micro-entreprise.

A découvrir également : Quel est le caractère des scorpions en général ?

Renseigner le montant de vos revenus

Après avoir choisi le régime de l’entreprise, il faut renseigner le montant de votre chiffre d’affaire. C’est en fonction de ce dernier que l’administration fiscale pourra déterminer vos bénéfices imposables. Cette étape se réalise sur la déclaration complémentaire de revenus. Cette dernière comporte une partie spécialement réservée à ces informations. Dès que les bénéfices sont déterminés, le service doit les soumettre au barème par tranche de l’impôt sur le revenu. Par ailleurs, il est important de préciser exactement le montant des revenus. Si ce dernier n’est pas stable, vous pouvez essayer de déduire la moyenne exacte.

Opter pour le versement libératoire

Le versement libératoire est un régime optionnel. Il prend également le nom de ‘’versement forfaitaire libératoire’’. En choisissant ce régime, vous payez à la fois  l’impôt et les charges sociales. De même, le micro-entrepreneur devra renseigner ses bénéfices à chaque mois sur la déclaration complémentaire de revenus. Pour les auto-entrepreneurs ayant opté pour le versement libératoire, le taux moyen d’imposition est déterminé en fonction de leurs revenus de micro-entrepreneur. Par ailleurs, il existe de nos jours des plateformes de service public pour faire ces déclarations en ligne. Vous n’avez donc pas nécessairement besoin d’effectuer un déplacement vers les locaux administratifs.

A voir aussi : Qui a besoin d'un Kbis ?